Editorial du « Monde ». A quoi jouent les Européens avec leur partenaire grec ? Au poker menteur, à la bataille, à la roulette russe ? A un jeu dangereux en tout cas. Depuis trois mois, les principaux créanciers d’Athènes – Banque centrale européenne, Union européenne et Fonds monétaire international – négocient avec le gouvernement d’Alexis Tsipras un deuxième plan d’aide d’environ 7,2 milliards d’euros permettant à la Grèce de faire face à une situation financière périlleuse….