Ils se sont engraissés sur le dos du poulet. L’autorité de la concurrence a annoncé, ce mercredi, avoir condamné vingt et un industriels du secteur de la volaille et deux fédérations professionnelles à une amende de 15,2 millions d’euros pour «entente illicite». Les marques LDC (Loué, Le Gaulois), Duc et Gastronome figurent notamment dans la ligne des sociétés visées.

Elles ont été condamnées pour s’être concertés de manière coordonnée «en vue de réduire l’incertitude dans le cadre de leurs négociations commerciales» avec la grande distribution entre 2001 et 2007, a souligné l’Autorité.

Les faits n’ont pas été contestés

L’entreprise la plus lourdement sanctionnée est LDC Sablé, avec 5 millions d’euros de pénalité. Le volailler LDC a réalisé un chiffre d’affaires de 3,02 milliards d’euros sur son exercice décalé 2014-2015.

Le gendarme de la concurrence précise toutefois avoir minoré le montant de l’ensemble des amendes, car «la plupart des entreprises n’ont pas contesté les faits» et pour tenir compte des difficultés rencontrées par la filière.

Les amendes ont également été réduites car les industriels ont pris l’engagement auprès de l’Autorité de créer une véritable interprofession de la filière de la volaille, afin de pallier son manque d’organisation actuel pour faire face aux crises.

source